La Gaspésie, par monts et par vaux

« On va toujours trop loin pour ceux qui ne vont nulle part. »
– Pierre Falardeau

Le 16 mai 2022

En 2020 nous faisions le tour, littéralement, de la Gaspésie à vélo. Nous y retournons cette année mais cette fois ce sera différent. Nous la visiterons de l’intérieur et à pied. Nous marcherons de Matapédia à Forillon en passant par la réserve faunique de Matane, le parc national de la Gaspésie pour finir à Cap-Gaspé, « le Bout du monde », à l’extrémité est du parc national Forillon. Un périple de 650 kilomètres sur le Sentier International des Appalaches au Québec (SIA).

Parcours du Sentier international des Appalaches au Québec

Nous effectuerons cette longue randonnée en autonomie complète, transportant, sur notre dos, notre maison et notre garde-manger. Ainsi, nous camperons le long du sentier en profitant des sites que le SIA met à la disposition des randonneurs au long cours. Nous avons prévu compléter notre expédition en 38 jours de marche entrecoupés de quelques journées de repos en cours de route.

Grand départ: le 24 juin 2022

La planification

Nous préparons notre expédition depuis janvier 2022. Rien n’est laissé au hasard dans une telle expédition, à commencer par l’itinéraire. Analyser et découper le trajet, prévoir les endroits où nous passerons la nuit, chaque nuit, car il faut réserver tous nos sites de camping auprès du gestionnaire bien à l’avance. Nous avons donc prévu un rythme de marche qui nous conviendra d’en moyenne 18 kilomètres par jour. Le SIA et ses bénévoles ont mis à la disposition des randonneurs des outils de planification bien pratiques, dont un découpage précis du sentier et des sites de campement qui nous permettent d’évaluer les distances journalières à parcourir. Début avril, notre itinéraire était prêt et nos réservations complétées.

L’équipement

Nous étions déjà bien équipés pour la randonnée de quelques jours mais nous avons revu notre équipement de fond en comble dans le but de l’optimiser et l’alléger le plus possible: une nouvelle tente ultralégère, des matelas de sol plus légers et mieux isolés, des sacs à dos légers et étanches. Nos sacs pèseront entre 14 et 16 livres sans compter la nourriture et l’eau.

L’alimentation

Comme nous vivrons dans le bois sans ressources extérieures pendant plusieurs jours, nous devons transporter notre nourriture. Il va de soit qu’elle doit être légère elle aussi. Après tout c’est l’élément le plus lourd à transporter avec l’eau. De la nourriture déshydratée donc. Tant qu’à s’immerger dans cette aventure, aussi bien fabriquer nous mêmes la plupart de nos repas. Nous avons donc passé les derniers mois à tester des recettes, les déshydrater, les réhydrater puis les goûter. Notre menu est maintenant composé et nous sommes en phase de production. En bref, il nous faut 38 repas pour deux. Nous utiliserons également quelques repas lyophilisés du commerce, histoire de varier. Notre menu maison: risotto aux champignons, spaghetti aux lentilles, chili, cari de quinoa aux légumes et noix, dahl de lentilles corail et couscous aux pistaches, abricots et  légumes.  Nous compléterons avec les petits-déjeuners à base de gruau et des vivres de courses pendant la journée.

On ne peut bien sûr transporter toute notre nourriture pour la durée de l’expédition. Nous fonctionnerons avec des boîtes de ravitaillement que nous préparerons à l’avance et que nous placerons à des endroits stratégiques le long du parcours. Nous transporterons de 5 à 8 jours de nourriture dans nos sacs à dos à la fois. Il faut une planification serrée pour bien ajuster les ravitaillements en cours de route. Des boîtes seront envoyées en poste restante dans certains villages, alors que nous irons en porter d’autres directement sur les lieux le long du sentier avant d’entreprendre notre randonnée.

Quatre portions de cari de quinoa aux légumes et aux noix prêts pour la déshydratation
Une portion de spaghettis aux lentilles prêt pour le déshydrateur

L’eau

L’approvisionnement en eau potable fera partie de nos préoccupations journalières. Nous puiserons l’eau en cours de route dans les ruisseaux et les lacs. Nous aurons filtres et tablettes de purification pour la rendre potable. Les cartes fournies par le SIA nous seront utiles de même que l’application FarOut pour téléphones intelligents qui cartographie les points d’eau. FarOut fournit le parcours précis du sentier et fonctionne sans accès au réseau cellulaire.

L’entraînement

Rien ne prépare mieux à la longue randonnée que de marcher avec son sac à dos. Nous n’avons pas de programme d’entraînement spécifique mais nous profitons des occasions pour randonner avec un sac chargé. 

Fin avril 2022, nous avons testé nos jambes et notre endurance pendant 3 jours consécutifs de randonnée à 20 kilomètres par jour.

Fin mai 2022, nous partirons pour une longue randonnée de 5 jours et 4 nuits afin de tester notre équipement, se familiariser avec notre nouvelle tente et son montage sur plateformes de bois. 

À la mi-juin, nous partirons pour la Gaspésie. Nous en profiterons pour aller porter nos boîtes de ravitaillement, faire quelques randonnées dans la région qui font partie de notre Défi 75S et un peu de tourisme avant de s’engouffrer dans la forêt. 

Départ sur le SIA à Matapédia: le 24 juin 2022.

Pour nous suivre

Nous partons avec le minimum d’équipement. Nous ne prévoyons pas publier sur le blogue en cours d’expédition. Lors de nos arrêts en ville, nous en profiterons pour donner signe de vie. Abonnez-vous au blogue (bouton Abonnez-vous au bas de la colonne de droite) ou aimez la Page Facebook de Derrière l’horizon. Vous recevrez ainsi les alertes lorsqu’il y aura du nouveau.

Lorsque possible, nous mettrons à jour notre localisation sur cette carte interactive.

Au plaisir de lire vos commentaires et encouragements.

21 réflexions sur “La Gaspésie, par monts et par vaux

  1. Gaétane Beaulieu

    Je vous lève mon chapeau pour votre parcours à venir. Je vois votre détermination à réussir. Vous êtes des athlètes olympiques même si au bout vous n’aurez pas de médaille mais vous aurez la plus grande admiration de ceux et celles qui vous trouvent super performants. Très hâte de te lire Robert et je vous souhaite un parcours qui vous enchantera.

    Aimé par 1 personne

  2. Eddy Pellerin

    Un plaisir de vous avoir croisé sur le SIA dans le secteur de la Côte aux Perches ce 5 juillet 22.
    J’étais avec Jean-Claude et Suzelle tous trois bénévoles sur ce sentier de longue randonnée.
    Eddy Pellerin, parrain du secteur du Ruisseau des Pitounes.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s